Archives par étiquette : style empire

Journée d’études du GRHAM : « Interpréter l’Histoire dans les arts décoratifs au XVIIIe siècle ».

Anonyme (France), Diane et Endymion, 1772-1773, tabatière en or, écailles de tortue et ivoire, 3,2 × 7,6 cm, New York, Metropolitan Museum.

Type : Journée d’études.
Date et horaire : jeudi 15 juin 2017 à partir de 9h.
Lieu : Paris, Institut National d’Histoire de l’Art, salle Vasari.

Programme :

9h00 – 9h20 : Accueil des participants.

9h20 – 9h30 : Mot de bienvenue du GRHAM.

Session 1 :

Présidente de séance : Natacha Coquery (université Lumière Lyon 2).

9h30 – 10h30 : Chloé Perrot (université de Lille 3 et École du Louvre) : « La Nouvelle Iconologie Historique » de Jean-Charles Delafosse (1768), écrire l’histoire dans les arts décoratifs.

10h30 – 11h30 : Pascal-François Bertrand (université Michel de Montaigne Bordeaux 3) : Hiérarchie des manufactures de tapisserie en France et typologie des sujets représentés.

11h30 – 12h30 : Aziza Gril-Mariotte (université de Haute-Alsace) : Puissance maritime et économique dans les textiles à personnages : une démocratisation de l’histoire du XVIIIe siècle. Continuer la lecture

Publication : « Le style Empire. L’hôtel de Beauharnais à Paris ».

LEBEN Ulrich (dirs.) et EBELING Jörg (dirs.), Le style Empire. L'hôtel de Beauharnais à Paris, Paris, Flammarion, octobre 2016, 348 p.

LEBEN Ulrich (dirs.) et EBELING Jörg (dirs.), Le style Empire. L’hôtel de Beauharnais à Paris, Paris, Flammarion, octobre 2016, 348 p.

Présentation de l’éditeur :

Depuis son édification en 1713 par l’architecte Boffrand, l’hôtel de Beauharnais occupe une place centrale dans l’histoire et l’histoire de l’art de l’Europe. En 1803, Joséphine Bonaparte l’acquiert pour son fils Eugène de Beauharnais qui entreprend, à grands frais, d’aménager les intérieurs. Le palais deviendra ambassade au cours du XIXe siècle. Unique à Paris, le décor d’époque Consulat et Empire de ce palais est à l’origine de sa renommée. Cette première monographie consacrée à l’hôtel de Beauharnais est le fruit de recherches et de restaurations menées depuis dix ans par le Centre Allemand d’histoire de l’art à Paris pour l’Ambassade d’Allemagne. De nombreux documents inédits permettent de retracer l’histoire de l’édifice et le destin de ses propriétaires successifs.

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Publication : « The Architecture of Percier and Fontaine and the Struggle for Sovereignty in Revolutionary France ».

MOON Iris, The Architecture of Percier and Fontaine and the Struggle for Sovereignty in Revolutionary France, New York, Routledge, 2016, 260 p.

MOON Iris, The Architecture of Percier and Fontaine and the Struggle for Sovereignty in Revolutionary France, New York, Routledge, 2016, 260 p.

Présentation de l’éditeur :

French architects Charles Percier (1764–1838) and Pierre-François-Léonard Fontaine (1762–1853) became the most celebrated decorators of the French Revolution and achieved success as the official architects of Napoleon Bonaparte. This book explores how Percier and Fontaine created the Empire style and a system of decoration that engaged with the difficult politics of the period. Taking seriously the architects’ achievements in interior decoration, furnishings, theater designs, and publications during the early and most active period of their collaborative practice, their integral role in reestablishing the luxury market in Paris after the Terror, cultivating the taste of a new clientele, and creating sites of power through their interior decorations are explored. From meeting rooms designed to resemble military encampments to gilded imperial thrones that replaced Bourbon fleur-de-lys with Napoleonic bees, the architects moved beyond a Neoclassical idiom in order to transform the symbols of monarchy and revolution into an imperial ideology defined by a contradictory aesthetics. At the heart of Percier and Fontaine’s decorative work and central to grasping the politics of the Empire style is a dialectical tension between the search for a monumental architecture of permanence and the reliance upon portable, collapsible, and mobile forms. Percier, Fontaine and the Politics of the Empire Style will contribute new interdisciplinary perspectives on the relationship of the decorative arts and architecture with the political culture of post-revolutionary France and how interior decoration engendered a new awareness of time, memory, and identity.

Iris Moon is a visiting assistant professor in the School of Architecture at Pratt Institute. She specializes in eighteenth and nineteenth-century European art, architecture, and the decorative arts.

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.