Archives par étiquette : Marin Drölling

Sotheby’s en Janvier 2017.

François-Pierre Peyron (1744 – 1814), Bélisaire recevant l’hospitalité d’un paysan, 1811, huile sur toile, 49,3 x 62,3 cm.

Plusieurs ventes ont eu lieu à New York du 25 au 27 janvier, dont nous relevons quelques objets qui ont trouvé preneur … ou pas.

Lors de la vente de 27 janvier à 10h00, le lot 445 n’a pas trouvé preneur. Il s’agit d’un tableau de Jean-François-Pierre Peyron (1744 – 1814), Bélisaire recevant l’hospitalité d’un paysan, qui est la répétition de la commande passée par l’abbé François de Bernis, qui deviendra par la suite archevêque de Rouen. Ce dernier, alors en poste à Rome, expose l’original au Palais Mancini avant de le ramener à Albi, avec son pendant, Cornélia, mère des Gracques. Le tableau original, daté de 1779, est aujourd’hui conservé au Musée des Augustins de Toulouse. Les copies autographes de ce tableau (outre celle présentée par Sotheby’s, une autre composition du même artiste est conservée à la National Gallery de Londres) témoignent du durable succès populaire que remporte la nouvelle de Marmontel écrite en 1767, Bélisaire. Peyron se pose ici en rival de Jacques-Louis David qui donne sa version du même sujet en 1780, Bélisaire demandant l’aumône, conservé au Palais des beaux-arts de Lille. Continuer la lecture