Archives par étiquette : Louis Finson

Entre Caravage et Finson, Judith et Holopherne

En attente d’attribution à Caravage ou à Finson ou à Anonyme, Judith et Holopherne, huile sur toile, 144 x 173,5 cm, Paris.

En attente d’attribution à Caravage ou à Finson ou à Anonyme, Judith et Holopherne, huile sur toile, 144 x 173,5 cm, Paris.

En 2014, a été découvert, dans un grenier toulousain, une Judith tranchant le cou d’Holopherne. L’œuvre[1] fait, à l’heure actuelle, l’objet de débats agités entre experts afin de déterminer si elle peut être attribuée à Caravage (1571 – 1610) ou s’il s’agit – éventuellement – d’une copie réalisée par Louis Finson ou encore par un autre artiste inconnu. En attendant, le ministère de la Culture a interdit la sortie du territoire du tableau[2], ce qui laisse aux experts un délai de trente mois pour se prononcer sur l’identité de l’auteur de ce tableau.

Michelangelo Merisi da Caravaggio dit Le Caravage, Judith et Holopherne, 1599, huile sur toile, 145 x 195 cm, Rome, Palazzo Barberini, Galleria nazionale di arte antica.

Michelangelo Merisi da Caravaggio dit Le Caravage, Judith et Holopherne, 1599, huile sur toile, 145 x 195 cm, Rome, Palazzo Barberini, Galleria nazionale di arte antica.

Ces débats permettent de redécouvrir le peintre méconnu Louis Finson, né à Bruges en 1580 et mort à Amsterdam en 1617. Ce dernier séjourne à Rome et à Naples où il se familiarise avec l’œuvre de Caravage, avant d’entreprendre un tour de France. Il réalise deux Madeleine en extase[3] qui seraient des copies du tableau disparu peint par Le Caravage en 1606 à Naples, ainsi qu’une copie d’un Caravage disparu, Judith et Holopherne, propriété de la Banca Intesa San Paolo, aujourd’hui exposée à Naples au palais Zevallos.

Louis Finson d’après Caravage, Judith et Holopherne, vers 1607, huile sur toile, 140 x 160 cm, Naples, Palais Zevallos, collection Intesa San Paolo.

Louis Finson d’après Caravage, Judith et Holopherne, vers 1607, huile sur toile, 140 x 160 cm, Naples, Palais Zevallos, collection Intesa San Paolo.

Florence Fesneau

————————————————————————————————————————–

[1] Estimée à 120 millions d’euros.

[2] Arrêté du 25 mars 2016 publié au Journal officiel : « Cette œuvre récemment redécouverte et d’une grande valeur artistique, qui pourrait être identifiée comme une composition disparue du Caravage, connue jusqu’à présent par des éléments indirects, [mérite] d’être retenue sur le territoire comme un jalon très important du caravagisme, dont le parcours et l’attribution restent encore à approfondir »

[3] Louis Finson d’après Caravage, Marie Madeleine en extase, vers 1609 – 1613, huile sur toile, 109 x 93 cm, Bordeaux, musée des Beaux-Arts, et Louis Finson d’après Caravage, Marie Madeleine en extase, vers 1609 – 1613, huile sur toile, 123 x 101 cm, Marseille, musée des Beaux-Arts