Archives par étiquette : Hendrik Ziegler

Conférence : Sakralität an europäischen Höfen: Bau – Bild – Ritual – Musik (1648-1740)

Chapelle royale de Château de Versailles

Type : Conférence

Date : 4 – 6 mai 2017

Lieu : Münster

Organisateurs : Prof. Dr. Eva-Bettina Krems (eva.krems@uni-muenster.de), Dr. Jens Niebaum (niebaumj@uni-muenster.de) Institut für Kunstgeschichte der Universität Münster / Exzellenzcluster « Religion und Politik » Univ.-Doz. Mag. Dr. Herbert Karner, Univ.-Doz. Mag. Dr. Werner Telesko, Institut für kunst- und musikhistorische Forschungen der Österreichischen Akademie der Wissenschaften, Wien

Die Tagung widmet sich der Frage, wie und in welchen Kontexten Konzepte von Sakralität des Königs bzw. Kaisers als Legitimationsressource und Repräsentationsstrategie in den künstlerischen Medien zu einem zentralen Thema werden. Im Mittelpunkt stehen zwischen dem Westfälischen Frieden und dem Tod Kaiser Karls VI. der kaiserliche und die königlichen sowie solche Höfe Europas, die sich im Streben nach einer Königskrone an royalen Repräsentationsstandards orientiert haben. Continuer la lecture

Soutenance de thèse: « Les jetons royaux frappés sous les règnes de Louis XIII et de Louis XIV (1610-1661): inventaire et analyse »

Jeton de Louis XIV, 1654, argent, h : 2,7 cm, BnF, Monnaies, médailles et antiques

Jeton de Louis XIV, 1654, argent, h : 2,7 cm, BnF, Monnaies, médailles et antiques

Type : soutenance de thèse.
Date : vendredi 9 décembre 2016 à 9h30.
Lieu : Université Paris Ouest Nanterre La Défense – salle B 015 (René Rémond).

Soutenance de thèse de Sabrina VALIN: « Les jetons royaux frappés sous les règnes de Louis XIII et de Louis XIV (1610-1661):  inventaire et analyse ».

Le jury est composé de:

– Marianne COJANNOT LE BLANC, professeur d’histoire de l’art moderne à l’Université de Paris Ouest Nanterre La Défense (directrice de thèse).

– Véronique MEYER, professeur des universités, Université de Poitiers (rapporteur).
– Hendrik ZIEGLER, professeur des universités, Université Reims Champagne Ardennes (rapporteur).
– Anne LE PAS de SECHEVAL, maître de conférences, Université de Paris Ouest Nanterre La Défense.
– François PLOTON-NICOLLET, professeur, Ecole Nationale des Chartes.

 

International Symposium : « Décor and Architecture in the 17th and 18th Centuries: Between Adherence and Autonomy »

Colloque international :

« Décor et architecture (XVIIe-XVIIIe siècle) : entre union et séparation des arts »

Type : Colloque international.
Date : 24-25 novembre 2016.
Lieu : Université de Lausanne.

Le décor, à la période moderne, est considéré comme l’une des parties fondamentales de l’architecture. Grâce à lui, celle-ci se distingue de la simple maçonnerie et peut revendiquer une forme d’excellence. Dans une telle perspective, le décor est une condition essentielle à l’architecture et non pas un élément marginal. Ce statut privilégié n’empêche cependant pas les commentateurs de s’en méfier : ils craignent la prolifération incontrôlée de l’ornement, qu’ils jugent nuisible à l’architecture. Le présent colloque ambitionne d’interroger la manière dont les rapports entre décor et architecture ont été pensés et pratiqués dans l’Europe des XVIIe et XVIIIe siècles.

Notre perception de ces liens est souvent informée par des approches téléologiques. Ainsi, les thèses radicales véhiculées par certains écrits au xxe siècle, renvoyant le décor à la périphérie de l’architecture, ont-elles agi à la manière de prismes déformants. L’histoire de l’art, pour sa part, a souvent séparé l’étude du décor de celle de l’architecture, instituant de fait une rupture entre ces deux champs, susceptible de biaiser notre compréhension de la production artistique à la période moderne et d’en réduire la portée. Les études de cas révèlent des différences notables dans les modalités de l’invention du décor d’un édifice à l’autre. Les prérogatives des architectes s’avèrent variables selon les circonstances et les contraintes auxquels ils sont soumis, certains étant fortement impliqués dans la conception du décor, tandis que d’autres en laissent le dessein aux artistes ou hommes de métiers.coupe-archi

Continuer la lecture

Publication : Louis XIV Outside In : Images of the Sun King Beyond France, 1661–1715.

CLAYDON Tony (éds.) et LEVILLAIN Charles-Édouard (éds.), Louis XIV Outside In : Images of the Sun King Beyond France, 1661–1715, Farnham, Ashgate, décembre 2015, 231 p.

CLAYDON Tony (éds.) et LEVILLAIN Charles-Édouard (éds.), Louis XIV Outside In : Images of the Sun King Beyond France, 1661–1715, Farnham, Ashgate, décembre 2015, 231 p.

Présentation de l’éditeur :

Louis XIV —the ‘Sun King’— casts a long shadow over the history of seventeenth- and eighteenth-century Europe. Yet while he has been the subject of numerous works, much of the scholarship remains firmly rooted within national frameworks and traditions. Thus in France Louis is still chiefly remembered for the splendid baroque culture his reign ushered in, and his political achievements in wielding together a strong centralised French state; whereas in England, the Netherlands and other protestant states, his memory is that of an aggressive military tyrant and persecutor of non-Catholics.

In order to try to break free of such parochial strictures, this volume builds upon the approach of scholars such as Ragnhild Hatton who have attempted to situate Louis’ legacy within broader, pan-European context. But where Hatton focused primarily on geo-political themes, Louis XIV Outside In introduces current interests in cultural history, integrating aspects of artistic, literary and musical themes. In particular it examines the formulation and use of images of Louis XIV abroad, concentrating on Louis’ neighbours in northwest Europe. This broad geographical coverage demonstrates how images of Louis XIV were moulded by the polemical needs of people far from Versailles and distorted from any French originals by the particular political and cultural circumstances of diverse nations. Because the French regime’s ability to control the public image of its leader was very limited, the collection highlights how—at least in the sphere of public presentation—his power was frequently denied, subverted, or appropriated to very different purposes, questioning the limits of his absolutism which has also been such a feature of recent work.

Sommaire :

Introduction : Louis XIV Upside Down? Interpreting the Sun King’s Image, Tony Claydon and Charles-Édouard Levillain.
1. Image Battles under Louis XIV : Some Reflections, Hendrik Ziegler.
2. Francophobia in Late-17th-Century England, Tim Harris.
3. ‘We Have Better Materials for Clothes, They, Better Taylors’ : The Influence of La Mode on the Clothes of Charles II and James II, Maria Hayward.
4. The Court of Louis XIV and the English Public Sphere: Worlds Set Apart ?, Stéphane Jettot.
5. Popular English Perceptions of Louis XIV’s Way of War, Jamel Ostwald.
6
. Louis XIV, James II and Ireland, D.W. Hayton.
7. Lampooning Louis XIV : Romeyn de Hooghe’s Harlequin Prints, 1688–89, Henk van Nierop.
8. Foe and Fatherland: The Image of Louis XIV in Dutch Songs, Donald Haks.
9. Amsterdam and the Ambassadors of Louis XIV 1674–85, Elizabeth Edwards.
10. Millenarian Portraits of Louis XIV, Lionel Laborie.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l’éditeur.

Publication : Revue de l’Art – n° 190 – 2015-4 – « L’art au temps de Louis XIV ».

9782708014176-revue-de-l-art-n-190-2015-4-jelpb

Présentation de l’éditeur :

Editorial :

Marianne Cojannot-Le Blanc :
Apprécier les arts du règne de Louis XIV : une gageure pour notre temps ?

Etudes :

Marie Pauline Martin :
Le Cabinet des Beaux-arts de Charles Perrault : le monument d’un moderne.

Anne Le Pas de Sécheval :
Jules Hardouin-Mansart et le décor intérieur du Dôme des Invalides
L’architecte ordonnateur, le dessin et les relations entre les arts.

Koenraad Brosens :
Les manufactures royales et la loi du marché. La tapisserie à Paris et à Beauvais.

Notes et documents :

Stéphane Castelluccio :
Madeleine de Scudéry et VersaillesDes châteaux enchantés au château enchanteur.

Robert W. Berger :
Les bustes de Louis XIV par Le Bernin et Warin : marbres, bronzes et copies.

Benjamin Ringot :
Politique des arts et pratiques artistiques : le rôle de la surintendance des Bâtiments du roi.

Claire Mazel :
Le portrait d’Antoine Coysevox sous la plume de Fermel’huis
Un sculpteur en mouvement.

Hendrik Ziegler :
L’art français à l’épreuve du jugement allemand : le cas de l’hôtel d’Amelot de Bisseuil examiné par Leonhard Christophe Sturm.

Découvertes :

Alexandre Cojannot :
Le château de Châteauneuf-sur-Loire au XVIIe siècle : à propos de la maquette d’un projet de Pierre Bullet en 1679.

Etienne Faisant :
Une œuvre inédite de Jean-Baptiste Tuby d’après Charles Le Brun : le tombeur d’Henri de Matignon.

Bibliographie critique.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l’éditeur.