Archives par étiquette : Grande Bretagne

Conférence : « The reception of antiquity in Early Modern Times: Historiography and Antiquarianism in Britain and Germany compared »

Joseph Mallord William Turner, Dido building Carthage, or The Rise of the Carthaginian Empire, 1815, oil on canvas, 155.5 x 230 cm, London, National Gallery.

 

Type : Conférence
Dates : 31 août – 2 septembre 2017
Lieu : University of Bayreuth, History Department/Prinz-Albert-Society, Coburg, Germany

The different views of antiquity, of one’s own, regional or local classical history and of ‘antique‘ remains in various parts of Europe – and, in a comparative perspective, beyond – have received a growing interest both in Britain and on the continent in recent years. And while it seems fair to say that overarching narratives of European Renaissance and Humanism, of transnational Baroque scholarship and Enlightenment remain dominant, we have come to a much more refined view of the different attitudes to « Antiquities“ and « the Antique“ in various parts of Early Modern Europe.

And it is not only those attitudes that were remarkably varied: behind them, different political and social conditions of scholarship in general and of individual historians and antiquaries in particular deserve close study. However, a comparison between Britain and Germany has rarely been sought, and in filling this – to our minds, substantial – gap, our conference intends to contribute to such a study.

Speakers include: Vittoria Feola (Padua/Oxford/Rome), Richard Hingley (Durham), Kelsey Jackson Williams (Stirling), Marian Nebelin (Chemnitz), Ronny Kaiser (Berlin), William Stenhouse (New York), Silvia Pfister (Coburg); keynote speaker will be Caspar Hirschi (St. Gallen).

The Prince-Albert-Society (Patron: HRH The Duke of Edinburgh) is a scholarly society founded in 1981 and devoted to research on scientific, cultural and political aspects of Anglo-German relations. Since ist beginnings, the society has organized annual conferences on a wide range of relevant topics. A joint foundation of the town of Coburg and the University of Bayreuth, the society is based in Coburg, an historic town of 40.000 inhabitants in the north of Bavaria and former seat of the dukes of Saxe-Coburg and Gotha.

Publication : « The British School of Sculpture, c.1760-1832 ».

BURNAGE Sarah (dirs.) et EDWARDS Jason (dirs.), The British School of Sculpture, c.1760-1832, New York, Routledge, 2016, 288 p.

BURNAGE Sarah (dirs.) et EDWARDS Jason (dirs.), The British School of Sculpture, c.1760-1832, New York, Routledge, 2016, 288 p.

Présentation de l’éditeur :

The British School of Sculpture is the first essay collection examining the rich array of sculpture produced and exhibited in Britain between 1768 and 1837. Featuring nearly 60 illustrations, many never reproduced before, and combining essays from leading scholars in the field with exciting new voices, the volume challenges the notion that neoclassicism dominated British art history in the period, and returns to centre stage a number of compelling baroque works. The volume also emphasises the regional specificities of the British School, paying particular attention to the importance of country house collections and Scottish influences, and the British School’s broader cosmopolitanism, revealing how sculptors also engaged with contemporary continental artists, especially in Rome, and ancient classical and Indian antiquities. In addition, the volume combines a novel account of some of the period’s most significant anti-war memorials, emphasises the importance of religion, and reveal’s sculpture’s relation to contemporary prints and literary sources. Featuring an unprecedentedly extensive bibliography, the volume is specifically designed for art historians and cultural historians of the period, as well as for visitors to British churches and country houses, and heritage sites such as St Paul’s Cathedral and Westminster Abbey. Continuer la lecture

Journée d’étude : « Le concert des nations » : transferts culturels et transferts génériques (1648-1815).

Berent van der Eichen et Anton Steenwicnkel, La bataille d’Øland en 1676, 1685-1693, tapisserie en laine, ca. 3,7 x ca. 5,1, Copenhague, château de Rosenborg.

Berent van der Eichen et Anton Steenwicnkel, La bataille d’Øland en 1676, 1685-1693, tapisserie en laine, ca. 3,7 x ca. 5,1, Copenhague, château de Rosenborg.

Type : journée d’étude.
Date de la manifestation : vendredi 23 septembre 2016.
Lieu : Nantes, université de Nantes, Campus Tertre Faculté des Langues et Cultures Étrangères (FLCE), Amphi. 410 (rdc).

Ce colloque Jeunes Chercheurs de la Société Française d’Etudes du XVIIIe siècle (SFEDS) et de la Société d’études anglo-américaines XVIIe-XVIIIe siècles (SEAA XVII-XVIII) est organisé en collaboration avec le Centre de Recherche sur les Identités Nationales et l’Interculturalité (CRINI) et le laboratoire l’Antique, le Moderne (L’AMO) de l’Université de Nantes. Ces rencontres visent à donner l’occasion aux jeunes chercheurs de se rencontrer pour présenter et échanger sur leurs travaux, entre eux et avec des chercheurs confirmés, dans une ambiance conviviale et interdisciplinaire.

Des traités de Westphalie (1648) qui mirent fin à la Guerre de Trente ans et fondèrent un nouvel ordre européen, au Congrès de Vienne (1815) qui réorganisa l’Europe après la chute de Napoléon, les relations internationales furent le sujet d’innombrables interrogations politiques. Sous le nom de « concert des nations », expression qui désigne depuis un siècle les relations internationales qui ne sont pas fondées sur le recours à la force, c’est le versant artistique, littéraire et historique de ces mutations que nous voudrions examiner dans ce colloque ouvert à tous dont les communicants seront en priorité les jeunes chercheurs.

Programme :

9h00 Ouverture du colloque par les organisateurs Pierre Carboni et Françoise Rubellin en présence de Georges Letissier, Directeur du CRINI et de Didier Delorme, Doyen de la FLCE. Continuer la lecture

Publication : Corrélations : les objets du décor au siècle des Lumières.

KHELISSA PERRIN Anne (dir.), Corrélations : les objets du décor au siècle des Lumières, Bruxelles, Éditions de l’Université de Bruxelles,  collection « Études sur le XVIIIe siècle », vol. n° 43, octobre 2015. 264 p.

KHELISSA PERRIN Anne (dir.),   Bruxelles, Éditions de l’Université de Bruxelles, collection « Études sur le XVIIIe siècle », vol. n° 43, octobre 2015.
264 p.

Présentation de l’éditeur : 

Expositions, nouvelles présentations muséographiques, colloques internationaux, programmes de recherche, travaux universitaires, publications : les arts du décor connaissent ces dernières années un vaste regain d’intérêt. Le présent volume répond à une actualité. Il entend également porter un regard renouvelé sur l’ameublement des demeures, en interrogeant la qualité artistique et technique des objets, mais aussi leurs significations sociales et culturelles. Autour d’une réflexion commune, professeurs des universités et jeunes chercheurs, conservateurs, spécialistes des arts décoratifs, de peinture, d’architecture, de littérature et d’histoire du genre font le point sur les mutations épistémologiques récentes et ouvrent la discussion.

Loin d’être un amas désaccordé de bibelots, les intérieurs du XVIIIe siècle proposent un système unitaire cohérent, où arts manufacturés et beaux-arts cohabitent. Quels liens ces artefacts de nature et de statut hétérogènes entretiennent-ils entre eux et avec leur environnement ? Comment le principe d’harmonie fonctionne-t-il et s’adapte-t-il à la variété des aménagements et à la succession rapide des goûts ? Quel écart existe-t-il entre ce que les traités et la critique esthétique du temps préconisent et ce qu’attendent les commanditaires et les acheteurs ? Telles sont les questions que soulèvent les auteurs du recueil, à partir d’exemples célèbres ou méconnus de décors réalisés en France, en Grande-Bretagne, en Italie et en Suisse, entre la fin du XVIIe siècle et le début du XIXe siècle.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l’éditeur.