Archives par étiquette : Conservation-Restauration

Editions du GRHAM : « Réception critique de la restauration XVIIIe-XXe siècles : actes journée d’étude, 27 octobre 2016, Paris, Institut national d’histoire de l’art. Paris, Éditions du GRHAM, 2017 »

Ill. : William Hogarth, Time Smoking a Picture, ca. 1761, New York The Metropolitan Museum of Art (Public Domain Dedication)

Type : Actes journée d’étude – Réception critique de la restauration XVIIIe-XXe siècles
Publication & Diffusion : à partir du 1er juin 2017, Bibliothèques spécialisées en Histoire de l’art
Editeur : Paris, Editions du GRHAM

Réception critique de la restauration XVIIIe-XXe siècles : actes journée d’étude, 27 octobre 2016, Paris, Institut national d’histoire de l’art. Paris, Éditions du GRHAM, 2017 / isbn 978-2-9559546-0-7

Non commercialisé, liste de diffusion prochainement disponible sur le site du GRHAM.

Le thème de la Réception critique de la restauration du XVIIIe au XXe siècle interroge, à travers des sources manuscrites ou imprimées, différents regards portés sur une discipline, la restauration, domaine en constante mutation depuis le XVIIIe siècle. Essais et textes d’experts, de journalistes, d’écrivains, d’artistes et de restaurateurs sont ici mis en perspective par des chercheurs afin de mettre en avant plusieurs points de vue quant à l’évolution des interventions et des pratiques sur les œuvres d’art.

Comment les restaurations sont-elles appréciées depuis le XVIIIe siècle et quelle est la notoriété de leurs praticiens ? Sont-elles les conséquences d’observations contemporaines ou sont-elles postérieures aux interventions pratiquées tant sur des peintures et des œuvres d’art graphiques que sur des édifices architecturaux ? Cette approche permet de se demander si les critiques, dans leur récurrence positive ou négative, portent plutôt sur les restaurations ou sur les restaurateurs eux-mêmes. Continuer la lecture

Journée 2017 des doctorants : « Restauration et remploi »

Auteur inconnu, Mariage mystique de Sainte-Catherine, XVIIe s., , 72 x 99 cm, coll. particulière
© Aldo Peaucelle – Art et patrimoine Conseil SARL

Type : Journée d’étude
Date : 24 mai 2017
Lieu : École des chartes, au 65, rue de Richelieu, Paris 2e (salle Léopold-Delisle)

Les doctorants de l’École (ed 188 et ed 472) et ceux de l’Ephe (ed 472) organisent une journée d’étude sur le thème « Restauration et remploi ».

Présentation

Arnold Esch a proposé en 1998, dans un article consacré au reimpiego, de distinguer dans les objets archéologiques l’Überleben, la simple survie matérielle d’un objet, d’une ruine, et la Nachleben, véritable vie après la vie « par transformation continuée »[1] des vestiges du passé. Ces notions sont probablement importables – moyennant quelques adaptations – dans l’ensemble des disciplines historiques qui s’intéressent aux enjeux et aux formes de la mémoire : que ce soit l’histoire (politique, des idées, etc.), l’histoire de l’art et l’archéologie, ou la philologie et la littérature.

Continuer la lecture

Colloque : « Les nouvelles rencontres de la conservation préventive »

Type : Colloque

Date : 8-9 juin 2017

Lieu : Auditorium, Archives Nationales, Pierrefitte-sur-Seine

A l’occasion des vingt ans d’existence de la formation en conservation préventive dispensée à l’université de Paris I-Sorbonne, APrévU organise un colloque, « Les nouvelles rencontres de la conservation préventive », les 8 et 9 juin 2017 aux Archives Nationales de Pierrefitte-sur-Seine.
Dans la droite ligne des journées-débats organisées dans le cadre du DESS de conservation préventive, ce colloque est l’occasion de réaliser un bilan de la conservation préventive en France à la suite d’un enseignement de plus de vingt ans et à l’heure où celui-ci connaît une importante réforme.

17 intervenants venant de France, mais également d’Angleterre, de Suisse, du Danemark, d’Espagne, de Serbie et du Canada, sont programmés pour ces deux journées.

Thèmes :

  • enseignement de la discipline et son évolution,
  • mise en place de méthodes d’évaluations,
  • approche relative au bâtiment,
  • pratique de la conservation préventive dans les institutions culturelles…

Une table-ronde clôturera ces rencontres et une visite du bâtiment des Archives Nationales construit par Fuksas en 2013, dans une logique alliant développement durable et conservation des collections, sera proposée aux participants du colloque.

Colloque ouvert à tous les professionnels, qu’ils aient un rapport proche ou lointain avec la conservation préventive.

Programme

Journées portes ouvertes : « Conservation Restauration des Biens Culturels », formation Paris 1

Formations Master CRBC, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Type : Journées portes ouvertes
Date : 10 et 11 mars 2017
Lieu : Paris, 17 rue de Tolbiac, 2e étage

Les journées portes ouvertes CRBC (Conservation-Restauration des Biens Culturels) 2017 auront lieu aux ateliers du 2e étage du 17 rue de Tolbiac :

– le 10 mars de 18h à 20h
– le 11 mars de 9h à 12h
Des étudiants des différentes spécialités, ainsi que des professeurs, assureront la permanence. Cela permettra à ceux intéressés par la conservation-restauration de les rencontrer, de leur poser les questions voulues, et de visiter nos ateliers.

L’association Icosaèdre (loi 1901) réunit des étudiants et anciens étudiants de Conservation-Restauration des Biens Culturels de Paris 1 Panthéon Sorbonne.

La Licence histoire de l’art et archéologie parcours Préservation des Biens Culturels débouche sur le Master Conservation-Restauration des biens culturels. Ce dernier s’ouvre sur trois parcours au choix, dont le parcours « méthodologie et pratique de la conservation-restauration ». Celle-ci a pour vocation de former des praticiens de la conservation-restauration des œuvres d’art, des objets archéologiques et ethnologiques. Continuer la lecture

Journée d’étude : « Restauration et remploi »

Main Guard, achevé en 1674, Clonmel (Ireland) (exemple de remplois d’éléments romans dans des édifices élevés au XVIIe siècle en Ireland selon la recherche menée par Rachel Moss)

Type : Journée d’étude
Date : mercredi 24 mai 2017
Lieu : Ecole nationale des chartes, salle L. Delisle

Journée d’étude des doctorants du centre Jean-Mabillon (École nationale des chartes) en collaboration avec l’École pratique des hautes études.

Le centre Jean-Mabillon (École nationale des chartes) organise, en partenariat avec l’École pratique des hautes études, une journée des doctorants le 24 mai 2017. Cette journée est destinée à rassembler des doctorants français et étrangers afin qu’ils partagent leurs idées et leurs recherches autour d’un thème général qui sera, cette année, « Restauration et remploi ».

Présentation

Arnold Esch a proposé en 1998, dans un article consacré au reimpiego, de distinguer dans les objets archéologiques l’Überleben, la simple survie matérielle d’un objet, d’une ruine, et la Nachleben, véritable vie après la vie « par transformation continuée »[1] des vestiges du passé. Ces notions sont probablement importables – moyennant quelques adaptations – dans l’ensemble des disciplines historiques qui s’intéressent aux enjeux et aux formes de la mémoire : que ce soit l’histoire (politique, des idées, etc.), l’histoire de l’art et l’archéologie, ou la philologie et la littérature.

Dans la vie et la survie des objets, des documents, des idées, des œuvres du passé, on peut distinguer deux types d’intervention humaine. D’une part, l’homme a tenté, à plusieurs moments de son histoire, de retrouver et sauver les traces du passé qui subsistaient, que ce soit par des « fouilles archéologiques » ou par l’exploration d’archives, de manuscrits, de bibliothèques. Au sein de ces manœuvres de « sauvetage » des vestiges du passé, les opérations de restauration constituent un moment important et délicat, tant d’un point de vue technique que d’un point de vue déontologique. Il n’en reste pas moins que la restauration a participé, dans la majeure partie des cas, à la survie, l’Überleben des objets du passé. D’autre part, nombreuses sont les traces (matérielles ou textuelles) du passé qui ont trouvé une nouvelle vie (une Nachleben) au cours de leur voyage à travers le temps, notamment grâce à la pratique du remploi. Bon nombre d’édifices anciens ont pu servir de « carrière de pierres » aux époques ultérieures. Il ne manque pas dans les écrits historiographiques d’exemples d’intégration de matière plus ancienne (servant quelques fois à la réécriture de l’histoire). Enfin, on ne connaît pas de littérature qui ne soit faite de remplois (qu’il s’agisse de citations, de plagiats, de réécritures, etc.).

Au cours de cette journée d’étude, nous aimerions réunir des doctorants de domaines différents (archéologues, historiens de l’art, historiens, philologues, littéraires) autour d’une réflexion concernant ces deux pratiques, restauration et remploi, et les produits qu’elles ont pu engendrer jusqu’à nos jours.

Continuer la lecture

Colloque : « 7e Journées professionnelles : Innover pour conserver »

Type : Colloque
Date de la manifestation : 23-24 mars 2017
Lieu : Paris, Cité de l’architecture et du patrimoine, Auditorium

Innover pour conserver. Recherche et développement en conservation-restauration des biens culturels

La direction générale des Patrimoines du ministère de la Culture et de la Communication organise en partenariat avec l’Institut national du patrimoine et la Cité de l’architecture et du patrimoine les septièmes journées professionnelles de la conservation-restauration.

Centrées sur des « retours d’expérience », ces journées s’adressent à tous les professionnels de la conservation-restauration des biens culturels sur l’ensemble des champs patrimoniaux : archives, musées, bibliothèques, archéologie, monuments historiques…

Les journées 2017 ont pour objectif de mettre en lumière les principales thématiques de recherche en cours et les innovations récentes dans le domaine de la conservation-restauration.  Continuer la lecture

Colloque international: Flandes by Substitution. Copies of Flemish Masters in the Hispanic World (1500-1700)

Michiel Coxcie, David et Goliath, huile sur panneau, 139 x 106 cm, Real Monasterio de San Lorenzo de El Escorial

Michiel Coxcie, David et Goliath, huile sur panneau, 139 x 106 cm, Real Monasterio de San Lorenzo de El Escorial

Type : colloque international.
Inscription (payante) : du 20 décembre 2016 au 26 janvier 2017.
Date de la manifestation : 9-10 février 2017.
Lieu : Royal Institute for Cultural Heritage (KIK-IRPA), Brussels.

Lunch, morning and afternoon teas on Thursday and Friday are included in the registration fee, as well as the reception on Friday and the preprint abstracts
Price: 75 €.

Program

09:00 Registration & coffee

09:30 Welcome by Christina Ceulemans (Director-General of KIK-IRPA)

09:40 Didier Martens (Université Libre de Bruxelles), Jalons pour une histoire de la copie de Primitifs flamands en Espagne, depuis l’époque des Rois Catholiques jusqu’à Philippe IV
10:20 Questions and discussion Continuer la lecture

Conférence du GRHAM : « Aux origines de la normalisation des formats des tableaux à Paris : les « toiles de mesure » du XVIIe siècle », par Pascal Labreuche (Paris, 15 décembre 2016, 19h).

L’Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers sous la direction de Denis Diderot et Jean le Rond d’Alembert ©Claude Yvel

L’Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers sous la direction de Denis Diderot et Jean le Rond d’Alembert ©Claude Yvel

Type : Conférence (entrée libre)
Date et horaire : jeudi 15 décembre 2016 à 19h
Lieu : Paris, Institut National d’Histoire de l’Art, salle Demargne (rez-de-chaussée)
Pour tout renseignement : asso.grham@gmail.com

Le GRHAM recevra Pascal Labreuche pour une conférence intitulée « Aux origines de la normalisation des formats des tableaux à Paris : les « toiles de mesure » du XVIIe siècle. »

On trouve les premières traces d’une standardisation des formats des toiles à peindre (et des bordures ou cadres), à Paris, dès la deuxième décennie du XVIIe siècle, selon les connaissances actuelles. Un phénomène de normalisation similaire est observable dans d’autres pays d’Europe à la même époque : Italie, Pays-Bas, Angleterre.

Tous ces systèmes nationaux sont différents entre eux et les listes de formats sont généralement associées à des désignations imagées, à l’instar des noms de formats de papiers en France (Petit-Jésus, Soleil, Grand-Aigle, etc.). La France semble constituer un cas unique dans l’histoire de ces différents systèmes de normalisation : à Paris, la nomenclature se fixe une fois pour toutes dès l’origine, et repose non sur des appellations mais sur des numéros (10, 25, 50, etc.) correspondant initialement à des prix fixes, exprimés en sols (sous), livres et écus.

Autre particularité frappante : à de rares ajouts et simplifications près, cette table de formats parisiens, étendue progressivement à l’ensemble du territoire français et largement adoptée comme système international, n’a pas connu de changements depuis l’origine jusqu’à nos jours, ni dans les dimensions ni dans les désignations par numéros. Continuer la lecture

Restauration d’une Sainte Famille, école de Rubens XVIIe siècle

image1

Vue d’ensemble de la face de l’œuvre avant restauration. ©Marine Andrieux

L’article de Marine Andrieux, étudiante en Master 2 Conservation-restauration des biens culturels, mention « Méthodologie et pratique de la conservation restauration », présente la restauration d’une Sainte Famille attribuée à l’école de Peter Paul Rubens (1577-1640). Ce panneau peint provient du Trésor de la cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille à Lille et a été restauré dans le cadre des enseignements pratiques de la première année de Master CRBC, de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, sous la direction d’Aurélie Nicolaus, maître de conférences associée et restauratrice de peinture. Les décisions relatives au traitement et au conditionnement de l’œuvre ont été prises en concertation avec Anne Da Rocha, responsable de la Commission diocésaine d’Art Sacré de Lille, et Julie Chantal, Conservateur des Antiquités et Objets d’Art du département du Nord.

Depuis la rentrée universitaire 2014, les étudiants de la spécialité peinture de troisième année de Licence Préservation des biens culturels et de première année de Master Conservation-restauration, sont chargés, individuellement ou en groupe, de la restauration d’une œuvre du diocèse de Lille, dans le cadre d’une convention de prêt instaurée entre les deux institutions.

Restauration d’une Sainte Famille, école de Rubens (XVIIe siècle), trésor de la cathédrale Notre-Dame-de-la Treille, Lille, dans le cadre du Master de Conservation-restauration des biens culturels (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne).

La Sainte Famille, déposée dans la cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille, est une peinture à l’huile sur bois. La scène s’inscrit dans un format portrait et cintré. Elle représente Joseph, en arrière-plan, la tête bordée par le feuillage, ainsi que Marie et l’Enfant au premier plan de la composition. L’identité du peintre, comme la date de mise en œuvre, sont inconnues. Toutefois, la composition et le traitement stylistique expliquent notamment son rattachement à l’art de la Contre-Réforme des Pays-Bas au début du XVIIe siècle, et plus précisément à l’école de Peter Paul Rubens. Le portrait de Marie présente notamment une forte ressemblance stylistique et morphologique avec certaines œuvres de Peter Paul Rubens, comme La Vierge à la pervenche (inv. 2850, Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique, Bruxelles), œuvre collective de Peter Paul Rubens et de Peter Brueghel, pour laquelle l’épouse de Rubens, Hélène Fourment, servit de modèle. Continuer la lecture

Journée d’étude : « 7e édition de la Journée d’étude, de recherche et d’innovation en conservation-restauration »

Allain Manesson Mallet, "La pagode de porcelaine de Nankin" in Description de l'Univers, t. 2, Paris, Denys Thierry, 1683

Alain Manesson Mallet, « La pagode de porcelaine de Nankin » in Description de l’Univers, t. 2, Paris, Denys Thierry, 1683

Type : Journée d’étude
Date et horaire : vendredi 18 novembre
Lieu : Rennes, Archives départementales, Auditorium

Le projet JERI : «Journée Etude, Recherche et Innovation en conservation-restauration des biens culturels», est une manifestation annuelle concrétisée sous la forme de conférences de professionnels oeuvrant à la préservation du patrimoine. Elle a pour objet de proposer à 5 diplômés des quatre écoles de conservation-restauration (Ecole des Beaux-arts d’Avignon, de Tours, INP et CRBC), scientifiques et chercheurs, après sélection, de venir présenter leurs travaux de recherche innovants devant un public de professionnels, conservateurs-restaurateurs mais aussi conservateurs, régisseurs, chercheurs et plus largement, toutes personnes intéressées ou en lien avec la préservation du patrimoine.

Ce projet a été initialement créé par les délégations régionales de la FFCR Aquitaine (FFCR-2CRA) et Midi-Pyrénées. Il consiste en l’échange, la communication et la découverte de nouvelles recherches dans le domaine de la conservation-restauration des biens culturels. Après Bordeaux en 2010 et 2013, Toulouse en 2011 et 2015, Lyon en 2012 et Marseille en 2014, il s’agira alors de la septième édition à Rennes de cette manifestation annuelle. Continuer la lecture

Conférences : « 2nd European Conference on Biodeterioration of Stone Monuments »

image5-960x1024

Type : conférences
Date de la manifestation : 17 et 18 novembre 2016
Lieu : Université de Cergy-Pontoise

The meeting is organized to provide an overview of the hot topics related to monument colonisation and biodeterioration by microorganisms.

ECBSM2016 is an opportunity to bring together academic and industrial experts working on biodeterioration of historical monuments.

 The presentations will cover the following topics:

  • Biofilm formation on monuments
  • Biodeterioration and climate change
  • Innovative cleaning techniques
  • Nanocoatings for preserving surfaces of monuments

Programme :

Thursday November 17
14h30 – 15h30. Welcome of participants. Upload of the presentations.
15h30 – 16h15. Opening lecture 1. Heather VILES. ARCHITECTURAL CONTROLS ON THE BIORECEPTIVITY OF SANDSTONE TO GREEN ALGAL COLONIZATION.
16h20 – 17h05. Opening lecture 2. Anna GORBUSHINA. BARE ROCK BIOFILMS – MODEL SYSTEMS IN BIODETERIORATION SCIENCES

Friday November 18
08h45 – 9h15. Welcome of participants. Upload of the presentations.
09h15 – 9h30. Introduction. Francesca CAPPITELLI and Patrick DI MARTINO.

Session 1. BIOFILM FORMATION ON MONUMENTS.
Chairwoman Anna GORBUSHINA, Chairman Patrick DI MARTINO.
09h30 – 9h55. Romain BRIANDET. BIOFILM AS A PROTECTIVE HABITAT FOR MICROBES.
10h00 – 10h15. Francesca CAPPITELLI. BIOFILM VS. TYPE OF STONE AND BIOFILM VS. ENVIRONMENTAL CONDITIONS AND BIOCIDES: THE MONZA CATHEDRAL CASE STUDY.
10h20 – 10h35. Judith M. JACOB. OBSERVATIONS OF LICHENS AND BIOFILMS ON MARBLE MONUMENTS IN 18TH- AND 19TH-CENTURY LITERATURE. Continuer la lecture

Colloque : « Peintures murales de Bretagne. Nouvelles images, nouveaux regards. »

affiche-colloque-rennes-pontivy-2016-r

Type : colloque international
Date de la manifestation : 
6, 7 et 8 octobre 2016.
Lieu : 
Rennes, Pontivy

Site de référence / Programme complet

Ce colloque international a pour objectif l’étude de la peinture monumentale en Bretagne de la fin de l’antiquité jusqu’à nos jours. Il réunira des chercheurs débutants ou confirmés en histoire de l’art, histoire et archéologie, des architectes, des professionnels de la conservation, de la restauration et de la valorisation.

Depuis bientôt un demi-siècle, les découvertes de peintures murales se multiplient en France, grâce à une meilleure attention portée à l’épiderme de l’architecture, les découvertes fortuites cédant le pas aux mises au jour « programmées » lors des travaux de restauration. Ce mouvement a provoqué un profond changement dans la connaissance de cet art monumental de la couleur. Si la présence de peintures murales, médiévales ou de l’époque moderne, à travers l’ensemble du territoire français est désormais acquise, leur émergence dans certaines régions doit être considérée comme un fait de première importance. Ainsi les nombreuses découvertes et restaurations effectuées depuis une décennie en Bretagne révèlent une peinture monumentale de qualité.

Continuer la lecture

Rencontres : 13th International Congress on the Deterioration and Conservation of Stone.

Carved sandstone motto above the door of the Paisley Technical College building, now University of the West of Scotland. The stone is a Carboniferous quartz arenite, source unattributed. T G Abercrombie, architect 1898. Image (c) J Hughes 2015

Carved sandstone motto above the door of the Paisley Technical College building, now University of the West of Scotland. Image (c) J Hughes 2015

Type : Congrès
Date de la manifestation : 
du mardi 6 septembre au samedi 10 septembre 2016
Lieu : 
Paisley, Scotland

Organisé par : University of the West of Scotland, Royaume-Uni

Programme

The International Congress on the Deterioration and Conservation of Stone is a quadrennial event that brings together the world-wide community of researchers, managers and practitioners who are concerned about the conservation of cultural stone structures and objects.

Continuer la lecture

Le bureau du roi à Versailles : regards croisés entre histoire matérielle, « entretien, réparation et restauration » par Jean-Henri Riesener et ses suiveurs.

 

©Marc-André Paulin

Fig.1 : Jean-François Oeben, Jean-Henri Riesener, Bureau du roi, 1769, Versailles, Musée national des châteaux de Versailles et de Trianon ©Marc-André Paulin

Le bureau du roi pour le château de Versailles[1] (Fig. 1) est l’un des meubles les plus emblématiques de la seconde moitié du XVIIIe siècle. Il est également l’une des pièces les plus coûteuses de son époque : 62 000 livres ont été dépensées par le Garde Meuble de la Couronne pour sa fabrication[2].

Il est réalisé par Jean-François Oeben (1721-1763), ébéniste du roi et terminé par son élève Jean-Henri Riesener[3] (1734-1806), qui le livre en 1769. L’achèvement du meuble, entre la commande passée à l’ébéniste et la livraison a demandé neuf années de réflexions et d’essais[4].

Si sa décoration en bronze doré et en marqueterie est d’une grande qualité, la prouesse est sans conteste l’exécution du mécanisme qui sert à ouvrir et à fermer le cylindre par un simple tour de clef, ce qui implique pour l’ébéniste de produire plusieurs mécaniques avant de réaliser celle qui fonctionne : « avoir fait différentes méchanique pour trouver le moien de faire monter et décendre le cilindre sans toucher avec la main ny monter de ressort. »[5]

Cette partie est celle qui nécessite probablement le plus de temps dans le processus créatif du bureau puisqu’il a fallu s’y reprendre à plusieurs fois pour Continuer la lecture

Compte-rendu : visite du GRHAM au musée du Louvre-Lens

Charles Le Brun, Le Chancelier Séguier (détail), vers 1655-1661,  huile sur toile, 295 x 357 cm, Paris, musée du Louvre

Charles Le Brun, Le Chancelier Séguier (détail), vers 1655-1661, huile sur toile, 295 x 357 cm, Paris, musée du Louvre  

Le GRHAM s’est rendu au musée du Louvre-Lens le lundi 6 juin 2016 pour visiter l’exposition consacrée à « Charles Le Brun (1619-1690), le peintre du Roi-Soleil », ainsi que les collections semi-permanentes installées dans la Galerie du temps. A cette occasion, il a également été possible de découvrir les réserves et les œuvres actuellement en cours de restauration. L’association remercie chaleureusement l’accueil qui a été réservé à ses membres par Fabien Dufoulon, responsable du Centre de ressources du musée, et Caroline Chenu, régisseur des œuvres du musée.

Continuer la lecture