Archives de catégorie : Actualités

Publication : « Building reputations, Architecture and the artisan, 1750–1830 ».

LUCEY Conor, Building reputations, Architecture and the artisan, 1750–1830, Manchester, Manchester university press, 2018, 272 p.

Présentation de l’éditeur :

Taking a cue from a burgeoning revisionist scholarship devoted to early modern vernacular architectures and their relationship to the classical canon, this book rehabilitates the reputations of a representative if misunderstood building typology – the eighteenth-century brick terraced house – and the artisan communities of bricklayers, carpenters and plasterers responsible for its design and construction. Opening with a cultural history of the building tradesman in terms of his reception within contemporary architectural discourse, subsequent chapters consider the design, decoration and marketing of the town house in the principal cities of the eighteenth- and early nineteenth-century British Atlantic world. It is essential reading for students and scholars of the history of architectural design and interior decoration specifically, and of eighteenth-century society and culture generally. Continuer la lecture

Appel à communication : « Libri di Disegni e Album di Disegni nell’Età Moderna, 1550-1800. Nuove prospettive metodologiche e di esegesi storico-critica ».

Carlo Maratti, Padre Sebastiano Resta examinant un dessin, extrait du The Duke of Devonshire and the Chatsworth Settlement Trustees.

Type : Appel à communication.
Date limite de l’appel : 9 décembre 2017.
Date de l’événement : 31 mai et 1er juin 2018.
Lieu : Accademia di Belle Arti di Roma, Rome.

La netta distinzione tipologica e terminologica tra libri di disegni e album di disegni è stata dimostrata dalla storiografia artistica contemporanea sulla base di evidenze documentarie e letterarie italiane, cinque e seicentesche. Nell’Età moderna sono gli artisti stessi o i conoscitori del calibro di Filippo Baldinucci ad utilizzare l’espressione ‘libro de’ disegni’ per indicare le raccolte rilegate della produzione grafica di pittori, scultori o architetti, ben prima che i termini taccuino, carnet, skizzenbuch, note-book e simili, venissero introdotti più tardi dal collezionismo, dalla letteratura artistica e dalla storiografia. Continuer la lecture

Appel à communication : « Quel lieu choisir ? Implantation, représentation et mention de l’édifice et de l’objet (XIe-XVIIe) ».

 

Type : Appel à communication.
Date limite de l’appel : 15 janvier 2018.
Date de l’événement : 29-30 mai 2018.
Lieu : Amiens, université de Picardie Jules Verne.

Le deuxième volet de ces journées aura lieu à Amiens les mardi 29 et  mercredi 30 mai 2018, et aura pour thème :

« Quel lieu choisir ? Implantation, représentation et mention de l’édifice et de l’objet (XIe-XVIIe). »

Ces journées seront divisées en deux temps : tout d’abord le choix du lieu de l’édifice, puis le choix du lieu de l’objet.

La construction d’un nouvel édifice démarre généralement par une importante réflexion sur son lieu d’implantation. Le choix de ce dernier peut être stratégique ou symbolique, voire les deux, et dépend de sa fonction, de son commanditaire et de l’environnement dans lequel il doit être situé : un monastère qui souhaite s’implanter dans un endroit reculé ou au cœur d’un centre urbain ; un lieu de pouvoir qui doit dominer un territoire donné ; une forteresse militaire qui doit avoir un emplacement stratégique… Il est ainsi intéressant d’étudier l’ensemble des facteurs, des acteurs et des enjeux rencontrés dans ce processus d’implantation, que le lieu concerné soit urbain, péri-urbain, rural ou isolé. Continuer la lecture

Soutenance de thèse : « L’histoire de Moïse au XVIIe siècle en France. Une réinvention en images ».

Manufacture des Gobelins, carton peint par François Bonnemer d’après Nicolas Poussin, Moïse changeant la verge d’Aaron en serpent, tapisserie de haute lisse composée de laine et de soie, rehaussée d’or, 3,6 x 4,68 m, 1685, Paris, Mobilier national.

Type : soutenance de thèse.
Date : 28 octobre 2017 à partir de 14h.
Lieu : Paris, Institut National d’Histoire de l’Art, salle Jullian.

L’ED441 a le plaisir de vous inviter à la soutenance de thèse de Monsieur Matthieu Somon, préparée sous la direction de Madame Colette Nativel :

Jury
Colette NATIVEL, Professeure à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Directrice de thèse
Emmanuel BURY, Professeur à l’Université Paris-Sorbonne
Frédéric COUSINIÉ, Professeur à l’Université de Rouen
Ralph DEKONINCK, Professeur à l’Université de Louvain-la-Neuve
Christian MICHEL, Professeur ordinaire à l’Université de Lausanne

Résumé
Malgré une iconographie proliférante au XVIIe siècle en France, le prophète iconoclaste a peu attiré l’attention des historiens de l’art. À travers des études de cas menées selon une démarche attentive à la spécificité matérielle et médiale de ces images, et soucieuse de les replacer dans un contexte historique, ce travail explore leur pouvoir transformateur. Par le format de leur œuvre, le choix de l’échelle, du cadrage, de la disposition de ses éléments figuratifs et d’un moment narratif comme par l’imagination du paysage et des parerga, les artistes chrétiens réinventent l’histoire de Moïse au gré d’impératifs tour à tour formels, théologiques et politiques. Sujet de prédilection pour les prix dans les académies, l’histoire de Moïse constitue un opérateur formel identitaire et agonistique qui permet aux artistes de se distinguer de leurs pairs et des littérateurs, et suscite un rééquilibrage de l’ut pictura poesis au profit des beaux-arts dont la singularité commence d’être dégagée théoriquement dans la Kunstliteratur à partir d’images de la vie de Moïse jugées canoniques. Le système de commande prévalant alors, l’iconographie du fondateur du monothéisme juif est captée par les Églises catholique et protestante, en âpre concurrence jusqu’à l’édit de Fontainebleau. Les images destinées aux églises et couvents ou aux temples font alors de Moïse un héros biblique au service de la chrétienté dont il est l’ancêtre prestigieux. Dans des commandes de circonstance, les puissants s’approprient aussi les vertus de celui que Philon d’Alexandrie tenait pour l’archétype du roi-philosophe, du législateur, du grand-prêtre et du prophète élu pour consolider leur autorité personnelle.  Continuer la lecture

Appel à communication : « Feminist Art History Conference ».

Élisabeth Louise Vigée Le Brun, Portrait de la duchesse d’Orléans, née Marie-Adélaïde de Bourbon-Penthièvre, 1789, huile sur panneau, 110 x 84 cm

Type : Appel à communication.
Date limite de l’appel : 1er décembre 2017.
Date de l’événement : 28-30 septembre 2018.
Lieu : American University, Washington, D.C.

This conference builds on the legacy of feminist art-historical scholarship and pedagogy initiated by Norma Broude and Mary D. Garrard at American University. With the goal of fostering a broad dialogue on feminist art-historical practice, the event will feature papers spanning a range of chronological, geographic, and intersectional topics.

Papers may address such topics as: artists, movements, and works of art and architecture; cultural institutions and critical discourses; practices of collecting, patronage, and display; the gendering of objects, spaces, and media; the reception of images; and issues of power, agency, gender, and sexuality within visual cultures. Submissions on under-represented art-historical fields, national traditions, and issues of race and ethnicity are encouraged. We welcome submissions from established and emerging scholars of art history as well as advanced graduate students. Continuer la lecture

Journée d’études : « Printing Time : Workshop on French Almanacs ».

Nicolas de Larmessin II, Almanach pour l’année 1685, 1685, burin et eau-forte, 89 x 54 cm, Paris, Bibliothèque nationale de France.

Type : journée d’études.
Date : 16 octobre 2017.
Lieu : Waddesdon Manor, Aylesbury, Buckinghamshire.

This is to announce a workshop at Waddesdon Manor in conjunction with the exhibition « Glorious Years: French Calendars from Louis XIV to the Revolution ». The workshop will explore themes around the production and consumption of French 17th-and 18th-century almanacs (book and print formats), while also looking at the broader context of the history of Time and its depiction during this period. Our distinguished speakers are drawn from across disciplines. Continuer la lecture

Appel à communication : « Hybridisation in Natural History ? Materials and Texts Between Asia and Europe, 17th and 18th Centuries ».

Rembrandt, La coquille, vers 1650, gravure, 9,7 x 13,2 cm, Paris, Bibliothèque nationale de France.

Type : Appel à communication.
Date limite de l’appel : 23 octobre 2017.
Date de l’événement : 21-24 février 2018.
Lieu : University of Cologne, Institute of Dutch Language and Literature.

Organized by Maria-Theresia Leuker, Esther Helena Arens and Charlotte Kießling

DFG-Project Circulation in Spaces of Knowledge Between Asia and Europe: G.E. Rumphius and his Texts, circa 1670–1755

Workshop Topic and Questions

Within the project Circulation in Spaces of Knowledge Between Asia and Europe, our focus lies on works of natural history connecting the Moluccas and the Netherlands during the process of European colonisation in the 17th and 18th centuries. We are especially interested in the different “ways of knowing and working” (Pickstone) that contributed to G. E. Rumphius’ books on the Ambonese flora and fauna. Continuer la lecture

Appel à publication : « La couleur des Lumières ».

Jacques Gautier d’Agoty, Planche montrant les muscles de la tête, 1747, dans Myologie complete en couleur et grandeur naturelle (1746) with texts by French physician and anatomist Joseph-Guichard Du Verney.

Type : Appel à publication.
Date limite de l’appel : 30 novembre 2017.

La couleur des Lumières, dossier thématique de la revue Dix-Huitième-Siècle (DHS), n°51 (2019), Aurélia Gaillard (Université Bordeaux Montaigne) et Catherine Lanoë (Université d’Orléans), dir.

Le dossier thématique de la revue DHS n° 51 sera consacré au thème de la « couleur des Lumières » et l’envisage comme suit : d’abord, qu’en est-il de la place de la couleur au 18e siècle ? Peut-on parler de ce siècle comme d’un univers coloré ? Et si oui, quelle en serait la couleur ou quelles en seraient les couleurs ? N’y aurait-il pas alors un siècle clivé en deux, l’un coloré (couleur de rose, couleur du rococo), l’autre blanc hygiénique (traités de blanchiment, blancheur des marbres classiques) ? Enfin, qu’en est-il de la couleur dans les textes littéraires ? À quel moment, dans quels textes, dans quels genres, chez quels auteurs passe-t-on de l’évocation abstraite des somptueux « ornements » et subtiles « grâces » à des descriptions colorées ? Y a-t-il par exemple des auteurs, des genres coloristes et d’autres non ? Et comment, pour des textes, des mots, penser une poétique de la couleur qui ne soit pas une rhétorique des images ?
Ainsi, si la subjectivité de l’être percevant conçu comme homme sensible à l’âge des Lumières a été une question majeure des recherches depuis ces dernières décennies, la valorisation corollaire des sensations chromatiques a été un peu délaissée. Il s’agit donc de mettre en évidence l’importance de la couleur dans le monde des Lumières : théories, débats, inventions, expériences, synesthésies, discours, représentations, poétique.
Les contributions pourront alors aborder les axes suivants relevant principalement de 4 paradigmes : Continuer la lecture

Colloque : « Moving Beyond Paris and London : Influences, Circulation, and Rivalries in Fashion and Textiles between France and England, 1700–1914 ».

Type : colloque.
Date : 13-14 octobre 2017.
Lieu : IHTP et Musée Cognacq Jay, Paris.

Co-organised by the LARCA/ Paris Diderot, the IHTP-CNRS and the Musée Cognacq Jay, the conference will take place in the IHTP 59/61 rue Pouchet, 75017 on the 13th and in the Musée Cognacq Jay, 8 rue Elzevir 75003 Paris on the 14th.

The keynote addresses will be given by Lesley Miller (Head of Textile and Dress at the V&A, London) and Zara Anishanslin (History, University of Delaware). The event is free and open to all, but registration is compulsory.

Programme

Vendredi 13 octobre 2017

9.00 Welcome and Coffee

9.30 Mapping Cross-Channel Textile Rivalries
• Fabrice Bensimon, Lace makers between Nottingham and Calais, 1816–1860
• Luc Rojas, Observer la fabrique de Coventry: Les rubaniers stéphanois à la recherche d’information
• Courtney Wilder, Band Apart: Printing ‘Rainbow’ Designs for Walls and Wardrobes in Alsace and Northern England, 1819–1851 Continuer la lecture

Colloque : « Landscape Now ».

Pierre-Henri de Valenciennes, Paysage avec ruine, ca. 1782-1785, 41,91 x 57,15 cm, Los Angeles, LACMA.

Type : colloque.
Date : 30 novembre et 1er décembre 2017.
Lieu : Paul Mellon Centre for Studies in British Art, Londres.

The pictorial representation of the landscape has long played an important role in the history of British art. It has been central to writers from Gilpin and Ruskin onwards, and was the subject of sustained scholarly attention in the 1980s and 1990s with the emergence of a social history of art. Writers such as John Barrell, Anne Bermingham, Stephen Daniels, Christiana Payne, Michael Rosenthal and David Solkin not only helped transform interpretations of British landscape painting, but made the study of such imagery seem essential to a proper understanding of British art itself.

Over the past two decades the centre of gravity of British art studies has shifted. An imperial turn has characterized some of the most ambitious scholarship in the field; a raft of powerful new voices have shifted attention to the Victorian and modern periods, and to the imagery of urban life; and there has been a dramatic growth of interest in such topics as print culture, exhibition culture, and the material culture of the work of art. With these developments, existing approaches to the study of landscape pictures lost some of their urgency and relevance. Continuer la lecture

Conférence : « Carlo Marchionni and the Art of Conversation: Architectural Drawing and Social Space in Eighteenth-Century Rome ».

Carlo Marchionni, Design for a Doorway in the Villa Albani, Rome, 1755–1756, pen and brown ink, brush with brown and grey wash, graphite on cream laid paper, 41 × 28 cm, New York, Cooper Hewitt, Smithsonian Museum.

Type : conférence.
Date : 03 novembre 2017.
Lieu : Cooper Hewitt, Smithsonian Design Museum, New York.

In the 1750s the Roman architect Carlo Marchionni (1702–1786) produced a set of highly finished drawings for the villa of the noted collector Cardinal Alessandro Albani. Marchionni’s renderings feature sophisticated figures in fashionable dress conversing and gesticulating at the thresholds of the grand gallery. The figures yield little if any technical information; yet in these drawings the bodies are as architectonic and expressive as the building itself, perhaps even more so. Marchionni’s work diverged from contemporary conventions for architectural drawings, offering his patron not simply a design for a pleasure casino but a distinctive cultural argument that may be traced to models of civility. An eloquence of the body, a sociable kind of living, in short, the art of civil conversation, marks the drawings of Carlo Marchionni.

Tracy Ehrlich, Faculty member, MA in the History of Design & Curatorial Studies Parsons School of Design, The New School, and Smithsonian Institution, Senior Fellow, 2016–17
3 November 2017 at 1:00pm, Lower Level Lecture Hall, Cooper Hewitt, Smithsonian Design Museum

Appel à communication : « Successful Immigrants : Artist Immigrants to the Baltic Sea Area in Times of the Nordic Wars, 1554–1721 ».

Berent van der Eichen et Anton Steenwicnkel, La bataille d’Øland en 1676, 1685-1693, tapisserie en laine, ca. 3,7 x ca. 5,1, Copenhague, château de Rosenborg.

Type : Appel à communication.
Date limite de l’appel : 31 octobre 2017.
Date de l’événement : 08-09 février 2018.
Lieu : Leibniz Institut für die Geschichte und Kultur des östlichen Europas, Leipzig.

Erfolgreiche Einwanderer: Künstlerimmigration im Ostseeraum während der Nordischen Kriege, 1554–1721

Movement and mobility have always been important engines for innovation and development in the arts. Together with artists, also new ideas, concepts, styles, and techniques traverse boundaries and mix up with traditional and constricted habits at their place of arrival. Long hikes to foreign countries implied a high risk in early modern times since knowledge about far regions was limited and traveling arduous. Nevertheless, a surprisingly high activity of migration can be observed in artistic professions. This workshop seeks to explore the latter phenomenon in the Baltic Sea area.

The Baltic Sea in early modern times wasn’t only a barrier as which it was observed in the further course of history, but also a contact zone. Its neighbouring countries were intertwined in various forms of relations—trade, diplomacy, and also wars gave rise to more exchange and thus encouraged migration movements. This workshop aims to shape a more differentiated picture about the dynamics of artistic transfer processes and labour conditions in the Baltic region. The workshop will focus not only on major cities like Gdansk, which had a special appeal on artists, or Dutch artists and craftsmen, which represented the largest group of immigrants to the Baltic region. Rather, the workshop will target different groups and individuals as well as the entire Baltic Sea area: the Kingdoms of Poland, Denmark and Sweden (including its Baltic provinces), the Duchy of Courland, and cities like Stockholm, Riga, and Reval. Continuer la lecture

Journées d’études : « Académies d’Art et Mondes Sociaux (1740-1805). Mobilité des artistes, dynamique des institutions : dessiner la cartographie des échanges ».

Jean-Baptiste Martin, dit Martin des Batailles, Assemblée ordinaire de l’Académie royale de peinture & sculp. au Louvre, 1712 – 1721,huile sur toile, 30 x 42 cm, Paris, musée du Louvre.

Type : journées d’études.
Date : 09 et 10 novembre 2017.
Lieu : Salle D 31, Maison de la Recherche, Université Toulouse – Jean Jaurès.

Deuxième volet des journées d’étude conduites par le programme de recherche ACA-RES sur Les académies d’art et leurs réseaux dans la France préindustrielle, cette rencontre mettra l’accent sur la question des circulations artistiques. La seule aspiration parisienne ne saurait rendre compte des dynamiques d’échanges qui se mettent en place au cours de la seconde moitié du XVIIIe siècle, alors même que certaines institutions de province apparaissent comme centres et nœuds de liens multiples. Les provinces marquent souvent une autonomie vis-à-vis de la capitale. Une nouvelle cartographie demande ainsi à être repensée.

L’étude des relations entre les individus et les institutions académiques à l’échelle nationale et européenne, par le biais de voyages, séjours, correspondances épistolaires, sera au cœur des discussions pour voir si les mouvements dépendent des aléas des carrières (itinérance, migration, exil, fuite, opportunités de commandes ou de protections, etc.) Ces derniers peuvent tout autant répondre à un souhait d’implantation durable qu’à une stratégie de progression professionnelle. D’ailleurs la notion de « mobilité » peut aussi être entendue du point de vue de l’ascension sociale. Continuer la lecture

Colloque : « Germain Boffrand (1667-1754). Un architecte, un réseau ? ».

Ill. 1. De La Marcade, « Décoration intérieure du sallon de l’hôtel d’Argenson », in BOFFRAND Germain, Livre d’Architecture, 1745, pl. XXXIV.

Type : colloque.
Date : 20 et 21 octobre 2017.
Lieu : château de Lunéville et musée des Beaux-Arts de Nancy.

Germain Boffrand est un génie aux talents multiples mais méconnu du grand public. Pour réparer cette injustice mais surtout pour faire partager au plus grand nombre ses exceptionnelles réalisations, au plan national, une association est née à l’initiative des deux adjoints à la culture de Nancy et Lunéville, Lucienne Redercher et Benoît Tallot, baptisée « Mission Boffrand 2017-2023 », elle a pour objectif l’organisation, dès 2017, de différents événements et manifestations autour des réalisations de Germain Boffrand, et d’œuvrer à la sauvegarde de bâtiments remarquables en péril. Les 20 et 21 Octobre 2017, notre association organise le premier colloque dédié à Germain Boffrand en partenariat avec l’Université de Lorraine et le soutien des villes de Nancy et de Lunéville, de la Métropole du Grand Nancy, du Pays Lunévillois, de la communauté de Commune du Territoire de Lunéville à Baccarat, du Conseil Départemental de Meurthe et Moselle, du Conseil Régional Grand Est, de la DRAC, de l’Inventaire Général du Patrimoine, du CNRS et de la Caisse des Dépôts. Continuer la lecture

Publication : « Consumptive Chic : A History of Beauty, Fashion, and Disease ».

DAY Carolyn, Consumptive Chic : A History of Beauty, Fashion, and Disease, Londres, Bloomsbury Academic, 2017, 208 p.

 

Présentation de l’éditeur :

During the late 18th and early 19th centuries, there was a tubercular ‘moment’ in which perceptions of the consumptive disease became inextricably tied to contemporary concepts of beauty, playing out in the clothing fashions of the day. With the ravages of the illness widely regarded as conferring beauty on the sufferer, it became commonplace to regard tuberculosis as a positive affliction, one to be emulated in both beauty practices and dress. While medical writers of the time believed that the fashionable way of life of many women actually rendered them susceptible to the disease, Carolyn Day investigates the deliberate and widespread flouting of admonitions against these fashion practices in the pursuit of beauty.

Through an exploration of contemporary social trends and medical advice revealed in medical writing, literature, and personal papers, Consumptive Chic uncovers the intimate relationship between fashionable women’s clothing and medical understandings of the illness. Illustrated with over 40 full color fashion plates, caricatures, medical images, and photographs of original garments, this is a compelling story of the intimate relationship between the body, beauty, and disease—and the rise of ‘tubercular chic’. Continuer la lecture