Archives de l’auteur : bjouves

Editions du GRHAM : « Réception critique de la restauration XVIIIe-XXe siècles : actes journée d’étude, 27 octobre 2016, Paris, Institut national d’histoire de l’art. Paris, Éditions du GRHAM, 2017 »

Ill. : William Hogarth, Time Smoking a Picture, ca. 1761, New York The Metropolitan Museum of Art (Public Domain Dedication)

Type : Actes journée d’étude – Réception critique de la restauration XVIIIe-XXe siècles
Publication & Diffusion : à partir du 1er juin 2017, Bibliothèques spécialisées en Histoire de l’art
Editeur : Paris, Editions du GRHAM

Réception critique de la restauration XVIIIe-XXe siècles : actes journée d’étude, 27 octobre 2016, Paris, Institut national d’histoire de l’art. Paris, Éditions du GRHAM, 2017 / isbn 978-2-9559546-0-7

Non commercialisé, où le consulter ?

Le thème de la Réception critique de la restauration du XVIIIe au XXe siècle interroge, à travers des sources manuscrites ou imprimées, différents regards portés sur une discipline, la restauration, domaine en constante mutation depuis le XVIIIe siècle. Essais et textes d’experts, de journalistes, d’écrivains, d’artistes et de restaurateurs sont ici mis en perspective par des chercheurs afin de mettre en avant plusieurs points de vue quant à l’évolution des interventions et des pratiques sur les œuvres d’art.

Comment les restaurations sont-elles appréciées depuis le XVIIIe siècle et quelle est la notoriété de leurs praticiens ? Sont-elles les conséquences d’observations contemporaines ou sont-elles postérieures aux interventions pratiquées tant sur des peintures et des œuvres d’art graphiques que sur des édifices architecturaux ? Cette approche permet de se demander si les critiques, dans leur récurrence positive ou négative, portent plutôt sur les restaurations ou sur les restaurateurs eux-mêmes. Continuer la lecture

Journées d’étude : « Des boulevards aux jardins – rituels de la promenade au XVIIIe siècle »

Louis Le Coeur, d’après Desrais, Promenade du Jardin du Palais-Royal, 1787, estampe, Paris, Bnf

Type : Journées d’étude
Date : 5 et 6 mai 2017
Lieu : Maison Française d’Oxford, 2-10 Norham Road, Oxford OX2 6SE

VENDREDI 5  MAI, 14H-18H

Les genres de promenades

Rotraud von Kulessa, La promenade éducative

Lydia Vázquez et Juan Ibeas, La promenade nationale

Usages sociaux de la promenade

Pauline Valade, Se promener pour se réjouir ? Caractéristiques et usages sociaux de la promenade lors des réjouissances monarchiques à Paris au XVIIIe siècle

Timothée Léchot, L’herborisation comme pratique sociale : Jean – Jacques Rousseau sous la loupe de François

Louis d’Escherny, Les lieux de promenade

Aurélia Gaillard, Les labyrinthes des jardins : guidage et égarements

Gilles Montègre, De l’art de se promener dans les jardins modernes : les usages civiques et sociaux du jardin anglo-chinois à la fin du XVIIIes.

Continuer la lecture

Journée 2017 des doctorants : « Restauration et remploi »

Auteur inconnu, Mariage mystique de Sainte-Catherine, XVIIe s., , 72 x 99 cm, coll. particulière
© Aldo Peaucelle – Art et patrimoine Conseil SARL

Type : Journée d’étude
Date : 24 mai 2017
Lieu : École des chartes, au 65, rue de Richelieu, Paris 2e (salle Léopold-Delisle)

Les doctorants de l’École (ed 188 et ed 472) et ceux de l’Ephe (ed 472) organisent une journée d’étude sur le thème « Restauration et remploi ».

Présentation

Arnold Esch a proposé en 1998, dans un article consacré au reimpiego, de distinguer dans les objets archéologiques l’Überleben, la simple survie matérielle d’un objet, d’une ruine, et la Nachleben, véritable vie après la vie « par transformation continuée »[1] des vestiges du passé. Ces notions sont probablement importables – moyennant quelques adaptations – dans l’ensemble des disciplines historiques qui s’intéressent aux enjeux et aux formes de la mémoire : que ce soit l’histoire (politique, des idées, etc.), l’histoire de l’art et l’archéologie, ou la philologie et la littérature.

Continuer la lecture

Colloque : « Les nouvelles rencontres de la conservation préventive »

Type : Colloque

Date : 8-9 juin 2017

Lieu : Auditorium, Archives Nationales, Pierrefitte-sur-Seine

A l’occasion des vingt ans d’existence de la formation en conservation préventive dispensée à l’université de Paris I-Sorbonne, APrévU organise un colloque, « Les nouvelles rencontres de la conservation préventive », les 8 et 9 juin 2017 aux Archives Nationales de Pierrefitte-sur-Seine.
Dans la droite ligne des journées-débats organisées dans le cadre du DESS de conservation préventive, ce colloque est l’occasion de réaliser un bilan de la conservation préventive en France à la suite d’un enseignement de plus de vingt ans et à l’heure où celui-ci connaît une importante réforme.

17 intervenants venant de France, mais également d’Angleterre, de Suisse, du Danemark, d’Espagne, de Serbie et du Canada, sont programmés pour ces deux journées.

Thèmes :

  • enseignement de la discipline et son évolution,
  • mise en place de méthodes d’évaluations,
  • approche relative au bâtiment,
  • pratique de la conservation préventive dans les institutions culturelles…

Une table-ronde clôturera ces rencontres et une visite du bâtiment des Archives Nationales construit par Fuksas en 2013, dans une logique alliant développement durable et conservation des collections, sera proposée aux participants du colloque.

Colloque ouvert à tous les professionnels, qu’ils aient un rapport proche ou lointain avec la conservation préventive.

Programme

Appel à contribution : « La conservation préventive dans les demeures historiques et les châteaux-musées »

Vue intérieure : appartement de la Reine : antichambre du grand couvert de la Reine, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon ©RMN

Type : colloque
Date limite: 30 mars 2017 / Date : 29 novembre – 1er décembre 2017
Lieu : Versailles, château, auditorium

L’objectif de ce colloque est d’apporter un regard nouveau sur la conservation préventive des collections exposées dans les demeures historiques, grâce à la présentation de différentes méthodologies d’évaluation des collections, leur efficacité et leur adaptabilité à la spécificité des demeures, focalisant également sur le rôle de plus en plus important des technologies de contrôle de l’environnement utilisées dans le contexte des collections exposées.

Si ces technologies s’intègrent difficilement à l’édifice et à son décor, lui-même œuvre d’art, les collections des demeures historiques entretiennent avec cet environnement une relation toute particulière : souvent exposées dans les salles pour lesquelles elles ont été conçues, elles nous révèlent plus facilement les causes qui engendrent l’altération de la matière. Un des axes de la conférence portera sur le rôle des sciences appliquées au patrimoine qui peuvent fournir un support important à la compréhension des phénomènes de dégradation et donc à la gestion de la conservation des biens dans le contexte spécifique des demeures.

Destinataires et enjeux

Le colloque s’adresse à tous les professionnels impliqués dans la conservation et la gestion des collections des châteaux-musées et des demeures historiques, ainsi qu’aux entreprises, aux décideurs politiques et aux acteurs chargés à différents niveaux de la conservation et de la mise en valeur de ce patrimoine. Une attention particulière sera ainsi portée aux scientifiques impliqués dans la recherche sur les collections exposées dans les résidences, leurs matériaux et processus de dégradation. Continuer la lecture

Séminaire doctoral de l’Ecole de Chaillot : « La culture des matériaux de l’architecture »

Valérie Nègre, L’Art et la matière : Les artisans, les architectes et la technique (1770-1830), Editions Classiques Garnier, Collection Histoire des Techniques, 2016, 324p.

Type : Séminaire doctoral
Date : 17 mars 2017, 16h-20h
Lieu : Paris, École de Chaillot

PROGRAMME
16h – 16h10 : Brève présentation, Catherine Graindorge
16h10-16h30 : La vogue du carton et le goût du factice par Valérie Nègre
16h30-16h50 : Controverses autour du ciment par Valérie Nègre
16h50-17h30 : Dialogue avec Elsa Ricaud à propos des deux matériaux présentés par Valérie Nègre dans L’art et la matière. Les artisans, les architectes et la technique (1770-1830)
17h30-18h10 : L’être ou le paraître : une histoire d’enduits par Frédéric Didier
18h10- 18h30 : Elsa Ricaud, échanges avec la salle
18h30-19h30 : Petite histoire des charpentes de Notre-Dame du Moyen-âge au 20e siècle : quelle exigence pour le matériau ? par Frédéric Martorello, Rémi Fromont et Cédric Trentesaux
19h30-20h00 : Elsa Ricaud, échanges avec la salle Continuer la lecture

Journées portes ouvertes : « Conservation Restauration des Biens Culturels », formation Paris 1

Formations Master CRBC, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Type : Journées portes ouvertes
Date : 10 et 11 mars 2017
Lieu : Paris, 17 rue de Tolbiac, 2e étage

Les journées portes ouvertes CRBC (Conservation-Restauration des Biens Culturels) 2017 auront lieu aux ateliers du 2e étage du 17 rue de Tolbiac :

– le 10 mars de 18h à 20h
– le 11 mars de 9h à 12h
Des étudiants des différentes spécialités, ainsi que des professeurs, assureront la permanence. Cela permettra à ceux intéressés par la conservation-restauration de les rencontrer, de leur poser les questions voulues, et de visiter nos ateliers.

L’association Icosaèdre (loi 1901) réunit des étudiants et anciens étudiants de Conservation-Restauration des Biens Culturels de Paris 1 Panthéon Sorbonne.

La Licence histoire de l’art et archéologie parcours Préservation des Biens Culturels débouche sur le Master Conservation-Restauration des biens culturels. Ce dernier s’ouvre sur trois parcours au choix, dont le parcours « méthodologie et pratique de la conservation-restauration ». Celle-ci a pour vocation de former des praticiens de la conservation-restauration des œuvres d’art, des objets archéologiques et ethnologiques. Continuer la lecture

Appel à bénévolat : « Chargé(e) de médiation pour le Festival de l’histoire de l’art 2017 »

Type : Festival
Date : vendredi 2, samedi 3 et dimanche 4 juin 2017
Lieu : château de Fontainebleau

H/F BÉNÉVOLE CHARGÉ DE MÉDIATION

L’association Les Amis du Festival de l’Histoire de l’Art à Fontainebleau recherche des bénévoles H/F pour rejoindre notre équipe pendant la durée du Festival, du 2 au 4 juin 2017. Vous serez notamment chargés des missions suivantes :

  • Accueillir, orienter et informer les festivaliers ;
  • Faciliter le dialogue et l’interaction entre les publics, échanger avec les visiteurs ;
  • Prendre en charge les intervenants de l’Espace des Amis, dédié à la rencontre des festivaliers ;
  • Participer aux activités et faire vivre l’esprit du Festival.

Durée : 3 jours, du vendredi 2 juin au dimanche 4 juin, de 9h à 18h environ. Horaires aménagés afin de pouvoir assister à certains événements de votre choix si besoin.

Lieu : Château de Fontainebleau (77 300) Continuer la lecture

Journée d’étude : « Restauration et remploi »

Main Guard, achevé en 1674, Clonmel (Ireland) (exemple de remplois d’éléments romans dans des édifices élevés au XVIIe siècle en Ireland selon la recherche menée par Rachel Moss)

Type : Journée d’étude
Date : mercredi 24 mai 2017
Lieu : Ecole nationale des chartes, salle L. Delisle

Journée d’étude des doctorants du centre Jean-Mabillon (École nationale des chartes) en collaboration avec l’École pratique des hautes études.

Le centre Jean-Mabillon (École nationale des chartes) organise, en partenariat avec l’École pratique des hautes études, une journée des doctorants le 24 mai 2017. Cette journée est destinée à rassembler des doctorants français et étrangers afin qu’ils partagent leurs idées et leurs recherches autour d’un thème général qui sera, cette année, « Restauration et remploi ».

Présentation

Arnold Esch a proposé en 1998, dans un article consacré au reimpiego, de distinguer dans les objets archéologiques l’Überleben, la simple survie matérielle d’un objet, d’une ruine, et la Nachleben, véritable vie après la vie « par transformation continuée »[1] des vestiges du passé. Ces notions sont probablement importables – moyennant quelques adaptations – dans l’ensemble des disciplines historiques qui s’intéressent aux enjeux et aux formes de la mémoire : que ce soit l’histoire (politique, des idées, etc.), l’histoire de l’art et l’archéologie, ou la philologie et la littérature.

Dans la vie et la survie des objets, des documents, des idées, des œuvres du passé, on peut distinguer deux types d’intervention humaine. D’une part, l’homme a tenté, à plusieurs moments de son histoire, de retrouver et sauver les traces du passé qui subsistaient, que ce soit par des « fouilles archéologiques » ou par l’exploration d’archives, de manuscrits, de bibliothèques. Au sein de ces manœuvres de « sauvetage » des vestiges du passé, les opérations de restauration constituent un moment important et délicat, tant d’un point de vue technique que d’un point de vue déontologique. Il n’en reste pas moins que la restauration a participé, dans la majeure partie des cas, à la survie, l’Überleben des objets du passé. D’autre part, nombreuses sont les traces (matérielles ou textuelles) du passé qui ont trouvé une nouvelle vie (une Nachleben) au cours de leur voyage à travers le temps, notamment grâce à la pratique du remploi. Bon nombre d’édifices anciens ont pu servir de « carrière de pierres » aux époques ultérieures. Il ne manque pas dans les écrits historiographiques d’exemples d’intégration de matière plus ancienne (servant quelques fois à la réécriture de l’histoire). Enfin, on ne connaît pas de littérature qui ne soit faite de remplois (qu’il s’agisse de citations, de plagiats, de réécritures, etc.).

Au cours de cette journée d’étude, nous aimerions réunir des doctorants de domaines différents (archéologues, historiens de l’art, historiens, philologues, littéraires) autour d’une réflexion concernant ces deux pratiques, restauration et remploi, et les produits qu’elles ont pu engendrer jusqu’à nos jours.

Continuer la lecture

Colloque : « 7e Journées professionnelles : Innover pour conserver »

Type : Colloque
Date de la manifestation : 23-24 mars 2017
Lieu : Paris, Cité de l’architecture et du patrimoine, Auditorium

Innover pour conserver. Recherche et développement en conservation-restauration des biens culturels

La direction générale des Patrimoines du ministère de la Culture et de la Communication organise en partenariat avec l’Institut national du patrimoine et la Cité de l’architecture et du patrimoine les septièmes journées professionnelles de la conservation-restauration.

Centrées sur des « retours d’expérience », ces journées s’adressent à tous les professionnels de la conservation-restauration des biens culturels sur l’ensemble des champs patrimoniaux : archives, musées, bibliothèques, archéologie, monuments historiques…

Les journées 2017 ont pour objectif de mettre en lumière les principales thématiques de recherche en cours et les innovations récentes dans le domaine de la conservation-restauration.  Continuer la lecture

Appel à communication : « The Art of Revolutions »

john-malcolm-origine-de-la-revolution-americaine

John Malcolm, origine de la Révolution américaine, XVIIIe siècle, estampe, 15,7 x 22 cm, Blérancourt, musée franco-américain

Type : Appel à communication.
Date limite appel à candidature: 15 mars 2017.
Date de la manifestation : 19-21 octobre 2017.
Lieu : Philadelphie.

The tumult and transformations resulting from the Age of Revolutions (1770s–1840s) created a trans-Atlantic body of art and material culture that reflected and inspired new ideas and actions. Inspired by the American Philosophical Society’s 2017 exhibition on the legacy of the patriot portraitist Charles Willson Peale and his artistic family from the eighteenth century until the middle of the nineteenth, and the Philadelphia Museum of Art (PMA)’s forthcoming publication of The Art of the Peales: Adaptations and Innovations, along with a series of other Peale-centric events happening in Philadelphia, the APS and PMA will co-sponsor a scholarly conference, 19–21 October 2017, that explores the role of imagery in influencing and giving meaning to the political revolutions that defined the late eighteenth and early nineteenth centuries. The conference is especially interested in papers covering the American Revolution, the French Revolution, the Circum-Caribbean Revolutions, and the Revolutions of 1848.

Potential topics include:
• the work of individual artists or artistic movements
• the role and influence of those who reproduced artwork for the public, such as printers or engravers
• the ways in which works were received by audiences
• the function of art in shaping public perceptions both at the time of revolutionary events and through historic memory Continuer la lecture

Appel à communication : « Beyond Reproductive Printmaking: Prints and the Canon of European Painting, ca. 1500–1810 »

le-baiser-a-la-derobee

Nicolas François Regnault d’après Jean-Honoré Fragonard, Le Baiser à la dérobée, XVIIIe siècle, estampe, 42,2 x 48,5 cm, Paris, musée du Louvre, collection Rothschild

Type : Appel à communication.
Date limite appel à candidature: 15 février 2017.
Date de la manifestation : 18-19 septembre 2017.
Lieu : Dresde.

Conference for Ph.D. students, postgraduates and researchers at museums and universities in the Kupferstich-Kabinett (Museum of Prints, Drawings and Photographs) of the Staatliche Kunstsammlungen Dresden (Dresden State Art Collections) in collaboration with the TU Dresden Institute of Art and Music, Dresden, 18–19 September 2017.

Are paintings reproduced because they are famous, or have they become famous because they have been reproduced over and over again in the past centuries? The aim of this conference is to throw light on the status of reproductive prints in the process of the formation of (an) artistic canon(s). It aims at exploring artistic and technical aspects of the creative and innovative making process, including the printmakers’ ability to translate the original work into a new pictorial language and to the history of both reception and transmission of works of art.

The conference will cover the period running from the early 16th century to the introduction of the first lithographic press in the early 19th century. Geographically, the focus is on Europe. No restrictions are imposed concerning printing techniques—on the contrary, the characteristics of each technique as well as its ability and uses for reproducing original paintings constitute an important topic. We invite submissions of papers drawing from current research on specific prints or series of prints as well as on new theoretical approaches and methodologically promising developments in the study of interpretative prints, also exploring their potential as a source and as a subject matter of art history. Continuer la lecture

Conférence du GRHAM : « Aux origines de la normalisation des formats des tableaux à Paris : les « toiles de mesure » du XVIIe siècle », par Pascal Labreuche (Paris, 15 décembre 2016, 19h).

L’Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers sous la direction de Denis Diderot et Jean le Rond d’Alembert ©Claude Yvel

L’Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers sous la direction de Denis Diderot et Jean le Rond d’Alembert ©Claude Yvel

Type : Conférence (entrée libre)
Date et horaire : jeudi 15 décembre 2016 à 19h
Lieu : Paris, Institut National d’Histoire de l’Art, salle Demargne (rez-de-chaussée)
Pour tout renseignement : asso.grham@gmail.com

Le GRHAM recevra Pascal Labreuche pour une conférence intitulée « Aux origines de la normalisation des formats des tableaux à Paris : les « toiles de mesure » du XVIIe siècle. »

On trouve les premières traces d’une standardisation des formats des toiles à peindre (et des bordures ou cadres), à Paris, dès la deuxième décennie du XVIIe siècle, selon les connaissances actuelles. Un phénomène de normalisation similaire est observable dans d’autres pays d’Europe à la même époque : Italie, Pays-Bas, Angleterre.

Tous ces systèmes nationaux sont différents entre eux et les listes de formats sont généralement associées à des désignations imagées, à l’instar des noms de formats de papiers en France (Petit-Jésus, Soleil, Grand-Aigle, etc.). La France semble constituer un cas unique dans l’histoire de ces différents systèmes de normalisation : à Paris, la nomenclature se fixe une fois pour toutes dès l’origine, et repose non sur des appellations mais sur des numéros (10, 25, 50, etc.) correspondant initialement à des prix fixes, exprimés en sols (sous), livres et écus.

Autre particularité frappante : à de rares ajouts et simplifications près, cette table de formats parisiens, étendue progressivement à l’ensemble du territoire français et largement adoptée comme système international, n’a pas connu de changements depuis l’origine jusqu’à nos jours, ni dans les dimensions ni dans les désignations par numéros. Continuer la lecture

Journée d’étude : « 7e édition de la Journée d’étude, de recherche et d’innovation en conservation-restauration »

Allain Manesson Mallet, "La pagode de porcelaine de Nankin" in Description de l'Univers, t. 2, Paris, Denys Thierry, 1683

Alain Manesson Mallet, « La pagode de porcelaine de Nankin » in Description de l’Univers, t. 2, Paris, Denys Thierry, 1683

Type : Journée d’étude
Date et horaire : vendredi 18 novembre
Lieu : Rennes, Archives départementales, Auditorium

Le projet JERI : «Journée Etude, Recherche et Innovation en conservation-restauration des biens culturels», est une manifestation annuelle concrétisée sous la forme de conférences de professionnels oeuvrant à la préservation du patrimoine. Elle a pour objet de proposer à 5 diplômés des quatre écoles de conservation-restauration (Ecole des Beaux-arts d’Avignon, de Tours, INP et CRBC), scientifiques et chercheurs, après sélection, de venir présenter leurs travaux de recherche innovants devant un public de professionnels, conservateurs-restaurateurs mais aussi conservateurs, régisseurs, chercheurs et plus largement, toutes personnes intéressées ou en lien avec la préservation du patrimoine.

Ce projet a été initialement créé par les délégations régionales de la FFCR Aquitaine (FFCR-2CRA) et Midi-Pyrénées. Il consiste en l’échange, la communication et la découverte de nouvelles recherches dans le domaine de la conservation-restauration des biens culturels. Après Bordeaux en 2010 et 2013, Toulouse en 2011 et 2015, Lyon en 2012 et Marseille en 2014, il s’agira alors de la septième édition à Rennes de cette manifestation annuelle. Continuer la lecture

Conférences et colloques : « Maisons d’écrivains, patrimoines littéraires : quelles collections, dans quelles conditions? »

Anonyme britnnaique, Les Charmettes. Maison de J.J. Rousseau à Chambéry, 1871, Londres, Tate Collection

Anonyme britannique, Les Charmettes. Maison de J.J. Rousseau à Chambéry, 1871, Londres, Tate Collection

Les XIVes Rencontres de Bourges auront lieu les 18, 19 et 20 novembre 2016, sur le thème :

Maisons d’écrivain, patrimoines littéraires : quelles collections, dans quelles conditions ?

Le constat : les collections des maisons d’écrivain sont variées et dépendent de diverses tutelles :

  • manuscrits : conservation « bibliothèque » ou « archive »,
  • objets : conservation « musée »,
  • bâtiments : conservation « architecture ».

d’où une grande diversité de questions posées sur la conservation de ces collections.

Le comité de pilotage a donc retenu les grands points suivants à traIter lors de ces Rencontres 2016 :

  • enjeux et objectifs : les statuts, tutelles et financements, les différents labels, les transferts de propriété…
  • conservation et transmission : le PSC et la politique d’acquisition, les réserves, la conservation préventive et la restauration. La question du public, les limites de la présentation…
  • sécurité des bâtiments et sûreté des collections.

Les Rencontres de Bourges 2016 seront inaugurées par Philippe Artières historien et philosophe, directeur de recherche au CNRS.

L’accueil à l’Abbaye de Noirlac, dont le projet culturel tourne autour de la pluralité des écritures artistiques, est une évidence depuis plusieurs années de partenariat. Le thème de la conservation la concerne aussi, comme tous les lieux patrimoniaux.

Programme à télécharger